Fondateur

George Balan est né à Turnu-Magurele en Romanie en 1929.

Après des études à la Faculté des Lettres et langues à l’Université de Bucarest, il obtient une Licence en musicologie au Conservatoire de Bucarest, où il sera titulaire de la chaire d’Esthétique musicale jusqu’en 1977, année de son expatriation.

Rédacteur musical (depuis 1949) de la Revue Contemporanul, le Professeur Balan a conduit une série de transmissions radiophoniques et télévisuelles autour de grands compositeurs et de grandes questions musicales. Depuis lors il a privilégié les exigences des auditeurs, dont la préparation est indispensable pour ne pas rendre vaine l’œuvre du compositeur et de l’interprète.

En 1960, après trois ans d’études intenses, il obtient un Doctorat en Philosophie près de l’Université Lomonosof de Moscou sur le contenu philosophique de la musique.

En 1970, il obtient également une Licence en Théologie Orthodoxe en présentant une dissertation sur la « Théologie de l’amour ».

La vie culturelle du Professeur Balan, en Roumanie comme à l’étranger, se caractérise par une activité infatigable de recherche dans le domaine musical et philosophique, menée d’une façon rigoureuse, personnelle et toujours en transformation. Les résultats de ses recherches sont à l’origine du contenu présent dans ses nombreux livres. Ces derniers représentent un patrimoine culturel, musical et philosophique, qui, débuté en Roumanie, s’est poursuivi en Allemagne et continue inlassablement à prospérer. Ses livres sont traduits en six langues.

L’activité adressée au grand public à travers des conférences au sujet apparemment neutre, mais ayant en réalité des contenus révolutionnaires pour chaque être humain en quête de connaissance et de liberté, a eu une grande répercussion. Son succès avec le public roumain a suscité de vraies suspicions au régime de l’époque.

Le 6 août 1977, pour des raisons politiques, il quitte la Roumanie et s’installe en Allemagne (Bavière), après un court séjour à Paris.

En 1979, il enseigne la Philosophie de la Musique près de l’Université de Monaco. Au cours de la même année, il fonde la première école sur la pratique de Musicosophia, qui est nommée Brucknerianum ; son siège est à Linden, dans la Bavière du Sud.

Après un court séjour aux Etats-Unis, en 1984 l’Institut fixe son siège à St. Peter dans la Forêt-Noire, près de Fribourg où, en 1985, naît l’Ecole Internationnale de Musicosophia pour l’écoute consciente de la musique.
Dans la même année Le Professeur Balan reçoit la nationalité allemande.

Au cours de la même année, le Professeur Balan reçoit la nationalité allemande.

De 1991 à aujourd’hui le Professeur Balan et ses collaborateurs continuent l’activité didactique, de recherche, de formation et de diffusion dans le monde de la méthode de Musicosophia, une discipline pour l’écoute consciente de la musique classique.
La méthode s’est installée dans divers pays : Allemagne, France, Italie, Espagne, Pays-Bas, Suisse, Autriche, Mexique, Venezuela et depuis quelque temps aussi en Colombie.